Rencontre avec Gabrielle, artiste – céramiste pour SIDE PROJECT.

Paris le 30 juin 2016

Paris le 30 juin 2016

Quel est votre main project/activité principale ?

Je suis céramiste mais j’exerce trois métiers selon les jours de la semaine ; artisan, designer-céramiste à mon compte ou enseignante.

Comment avez-vous choisi ce métier ?

J’ai toujours été attiré par les matériaux bruts, la céramique s’est naturellement imposée quand j’ai été accepté à la Central Saint Martin School à Londres.

De quels outils avez-vous besoin ?

La liste est longue ! C’est un métier qui peut nécessiter énormément de matériel. Je travaille généralement avec beaucoup de petits outils semblables à ceux des dentistes, ou encore des outils faits-main, un équipement de protection, et puis l’indispensable four sans lequel la terre ne deviendrait jamais céramique.

Paris le 30 juin 2016

Quelle est la partie de votre métier que vous vous préférez ?

Ouvrir un four dans lequel toutes les pièces sont réussies !

Quelle est votre réalisation la plus difficile ?

Les séries que je viens de réaliser pour Side Project. J’ai énormément appris ces derniers mois avec cette production, c’est aussi ce que j’aime dans mon métier, j’en apprends tous les jours plus selon la particularité des projets.

Seriez vous prête à en changer de profession ?

Pour rien au monde je n’en changerais. C’est un métier qui me ressemble, beaucoup de rigueur et de dextérité. Il faut néanmoins savoir en accepter les aléas et jouer de patience… J’y travaille encore!

Paris le 30 juin 2016

Une superstition propre à votre métier ?

Je ne lance jamais un four si la journée a été mauvaise… Une fois en marche, il n’y a plus aucune visibilité jusqu’à l’ouverture près de 24h après. Il ne faut pas tenter le diable.

Votre vision sur votre savoir-faire aujourd’hui ?

La céramique est un savoir-faire ancestral. C’est une technique noble et durable. Les possibilités qu’elle offre sont infinies.

Paris le 30 juin 2016

Quelle sont les clefs de la créativité ?

C’est différent pour chacun je crois. Pour moi produire constamment est indispensable.

A quoi pensez-vous au travail ?

Au travail !

Que retenez vous de votre collaboration pour SIDE PROJECT ?

D’un point de vu technique autant que sur mes capacités de production, cette collaboration a été positivement intense !

Qu’est ce qui vous séduit dans SIDE PROJECT ?

Le défi de créer une marque artisanale et presque intégralement made in France, c’est terriblement ambitieux !

Quel savoir-faire aimeriez vous connaître en plus du vôtre ?

Le travail des métaux précieux et celui du bois m’attirent particulièrement, mais la céramique reste au premier plan, c’est un apprentissage permanent.
Paris le 30 juin 2016

What is your main project ?
I’m a ceramist but I practice three other jobs through-out the week as an artisan, a self-employed ceramsit-designer, and an instructor. 

How did you come to choose this profession ?
I’ve always been attracted to raw materials, so when I was accepted at Central Saint Martins School in London, the choice of ceramics came very naturally to me.

What kind of tools do you use ?
The list is long ! The job often requires a lot of equipment. I usually work with a lot of small utensils, similar to those of a dentist, some are even hand-made. Then theres my protective equipment, and of course, the oven, without which the clay would never be able to turn into ceramics.

What part of your job do you like best ?
Opening an oven in which all of the pieces are a success !

What is your most difficult achievement?
The pieces that I just recently created for SideProject. I’ve learned a lot over the last couple of months with this particular production, it’s also what I love about my job, I’m constantly exposing myself to new ways of mastering my art.

Would you be prepared to change professions ?
There’s no way I’d ever stop doing what I love. It suits me in the way that it requires a lot of rigor and dexterity. It’s important however, to accept whatever difficulties may arise and push through with a lot of patience… I’m still working on that.

Is there a superstition that comes with your line of work ?
I’ll never launch an oven if it’s been a bad day as theres a 24 hour time span until you’re able to see the first results. My rule of law is to never play with the devil.

Your vision of your « know-how » ?
Ceramics is an ancestral activity. It’s a noble and durable technique. The possibilities that it provides are endless…

What are the secrets to creativity ?
It really depends on the person. It’s different for everyone I think. Whats crucial to me is the ability to produce consistently.

What do you think of while you’re at work ?
Of work !

What have you gotten most out of your collaboration with SIDE PROJECT?
From a technical point of view, as well as my production capabilities, this collaboration was positively intense! I learned a lot. 

What is it that seduced you most in SIDE PROJECT ?
The challenge of creating a hand made brand that is almost integrally made in France, it’s extremely ambitious !   

What expertise would you like to have in addition to your own ?
I’d love to learn how to work with precious metals and wood as I’m particularly drawn to them. But ceramics will always remain at the forefront just because theres always something to learn !